En décembre dernier, INGIMA a eu le plaisir de recevoir Greg, formateur Javascript et co-fondateur de Smooth Code. Dans le cadre d’un partenariat avec notre programme de formation interne INGIM’UP, Smoothcode a boosté notre équipe de développeurs sur GraphQL, un langage de requêtes développé en interne par Facebook en 2012.

Nos Ingimates, notamment les membres de notre agence digitale intégrée TOTEM, ont pu bénéficier de cette montée en compétence afin de rester à la pointe de la technologie.
Cette formation a permis d’apprendre :

À passer du mode REST à Graph QL
Les avantages et les limites de ce modèle

Bonjour Greg, peux-tu te présenter, toi et ton parcours ?

Je m’appelle Greg, j’ai 28 ans, j’ai démarré le développement au collège à l’âge de 15 ans.

J’ai commencé par vendre des sites internet pour ensuite intégrer une école d’informatique qui m’a permis d’intégrer en tant que stagiaire une équipe du journal LeMonde.fr où je suis resté 4 ans pour finir Lead Developer. J’ai commencé par du PHP pour basculer rapidement sur du JavaScript.

Après cette expérience j’ai eu la chance de rejoindre l’équipe fondatrice de Doctolib. Là-bas, on a mis en place toute la stack REACT. J’y suis resté 2 ans pour finalement me lancer en Freelance afin de donner des formations. Ça m’a donné envie de faire plus, et à plein temps. J’ai rencontré Jeremy, mon associé actuel, et fondé « Smooth Code » avec lui.

 

Super ! Et en quoi ça consiste « Smooth Code » ?

On propose des formations JavaScript uniquement. Sur REACT plus particulièrement et GraphQL. On organise la majorité du temps des sessions dans nos locaux mais on peut aussi intervenir à l’extérieur dans différents formats, comme aujourd’hui, chez INGIMA.

 

Quel est le programme d’aujourd’hui ?

GraphQL, plutôt la partie serveur. On va créer une API en GraphQL, découvrir les bonnes pratiques, comment faire, etc. On se concentrera davantage sur la partie serveur, qui est la création de l’API.

 

A qui s’adresse la formation ?

Des développeurs qui veulent se former sur une technologie pour pouvoir intervenir chez un client, sur un projet, être plus polyvalent. Mais aussi des curieux, qui en ont entendu parler et ont envie de découvrir la technologie.

En fait la formation c’est un gain de temps : une journée de formation c’est l’équivalent de 7 jours d’auto-formation. De plus, un gain de temps sur les bonnes pratiques, ça évite de se tromper.

 

Quels outils utilises-tu pour dispenser ces formations ?

C’est un format assez classique au niveau de la présentation : Keynote mais aussi Powerpoint pour la partie support mais il y a aussi des exercices en « fil rouge » : on part d’un projet vide, et petit à petit on l’agrémente jusqu’à arriver à un truc sympa.

 

Après 4 semaines de formation, nous avons pu recueillir les retours d’Erwan, développeur Full Stack Javascript de l’agence TOTEM, qui fut ravi de son expérience et est prêt à suivre d’autres formations avec INGIM’UP :

 

Qu’est ce qui te plait dans GraphQL ?

Tout d’abord, il s’agit d’un sujet plutôt récent et assez technique, que je connais déjà pas mal. Mais j’avais envie d’y rentrer plus profondément. C’était l’occasion pour toute l’agence digitale TOTEM de s’y mettre sérieusement, car nous estimons qu’il est important de rester à jour sur les technologies de pointe.

Ensuite, ce qui me plait dans GraphQL, c’est qu’elle permet plus de résultats pour beaucoup moins d’efforts, le rêve ! Elle a vocation de remplacer les API traditionnelles. C’est performant, ça fonctionne, tout simplement.

 

Explique-nous comment cette formation t’aide ou t’aidera dans le futur ?

J’ai compris que cela va m’aider dans tout type d’application, web ou mobile : plus simple à mettre en œuvre, la maintenance est également plus simple, c’est un gain de temps considérable. Avec TOTEM nous avons déjà commencé à utiliser GraphQL pour le compte d’un de nos clients : nous développons une application Web et Mobile, et toutes les communications sont en GraphQL. Je me suis occupé de la partie Front End tandis que Gislain (NDRL : Developpeur FullStack Javascript chez TOTEM) s’est chargé de coder toute la partie Back End. Nous sommes donc déjà dans le concret avec GraphQL.

 

Pour résumer en quelques mots, pourquoi recommanderais-tu GraphQL ?

Moins de temps à créer et à maintenir, moins de coûts sur le long terme, moins d’efforts, et le tout pour plus de résultats.